Qui sommes-nous?

Initiative citoyenne, l’AMSÉE est un organisme indépendant à but non lucratif fondé en avril 2015 qui œuvre à faciliter la transition énergétique du territoire des Îles-de-la-Madeleinecropped-amsc3a9e_2017_pourmontageweb.jpg

La communauté madelinienne se mobilisait depuis des années déjà sur la question des hydrocarbures avec sa centrale au mazout, les menaces de forages, le trafic pétrolier et le risque de marée noire. Sans parler des nombreux sites contaminés et des multiples consultations locales et nationales en matière d’énergie!

En septembre 2014, le déversement de 100 000 L de diesel au port de Cap-aux-Meules à partir de l’oléoduc d’Hydro-Québec, c’est la goutte d’huile qui fît déborder le vase!

cropped-cropped-img_12014.jpg

Septembre 2014: Travaux en cours pour maîtriser la fuite. Estacades et absorbants comme solution immédiate d’intervention d’urgence . Vue depuis le sommet du Cap aux Meules.

Les membres fondateurs ont alors développé une approche visant à promouvoir la sécurité énergétique et environnementale des Îles de la Madeleine en diminuant les besoins, les risques et les impacts associés à notre production, approvisionnement et consommation d’énergie.

Découvrez-en davantage sur notre mission.

Pour l’année 2022-2023, le conseil d’administration se compose des membres suivants:

  • Présidente: Isabelle Lapierre
  • Secrétaire: Marianne Papillon, co-fondatrice
  • Trésorier: Bernard Vigneault
  • Administrateurs: Normand Choinière, Thelma Aucoin et Raynald Miousse.

L’association peut aussi compter sur le soutien de membres fondateurs, de beaucoup de volontariat et sur l’appui de nombreux.euses membres et donateurs.trices!

L’AMSÉE est fréquemment interpellée par les médias locaux et par les acteurs.trices en énergie. L’organisme a participé régulièrement aux différentes consultations publiques locales ou nationales et était un collaborateur des chroniques «On cause pour la planète» sur CFIM. Les membres de l’AMSÉE ont aussi offert des activités d’animation et d’information en lien avec la transition énergétique à l’occasion d’événements comme le Jour de la Terre, le Salon des initiatives d’ici et d’ailleurs, les Rendez-vous branchés de l’AVEQ, le Concours de Châteaux de Sable des Îles et les Marchés du Village. À ces occasions, on y découvrait notamment le fameux « ÉlectroVélo », une machine à souder à l’hydrogène, un relevé en temps réel de la production énergétique de la Maison Solaire et bien d’autres.

L’AMSÉE est membre du Front commun pour la transition énergétique, du Regroupement des organismes environnementaux en énergie (ROEÉ), du Regroupement Vigilance Hydrocarbures Québec, de la Coalition Éducation – Environnement – Écocitoyenneté, de Nature-Québec, de la Table de Concertation Régionale sur l’eau et de la Coalition Saint-Laurent. L’AMSÉE est aussi inscrite au Répertoire des groupes environnementaux du Québec, de plus elle nomme un représentant à la Commission consultative sur les enjeux énergétiques des Îles-de-la-Madeleine et a participé activement au Groupe d’Action Énergie et Bâtiment Durable aux Îles.

En 2022-2023, c’est le transport actif qui est la priorité de l’AMSÉE! Nous mobilisons ainsi le milieu madelinot en faveur du développement de sentiers cyclables sécuritaires aux Îles. À cette fin, nous organisons des activités publiques de sensibilisation avec notre partenaire Éco-Vélo des Îles et le Comité citoyen pour des sentiers cyclables sécuritaires.

Aidez-nous dans l’atteinte de nos objectifs et actions en devenant membre. Vous recevrez ainsi le bulletin AU COURANT contenant des informations sur nos activités et actualités ainsi que nos envois réservés aux membres en règle. Vous deviendrez aussi illigible à nos tirages réservés aux membres, lorsqu’applicable. Pour suivre les dernières nouvelles en énergie, aimez la page facebook de l’organisme et abonnez-vous au fil !

Pour vous impliquer dans l’organisme, pour poser vos questions, pour voir nos bilans d’activité ou pour toute demande, contactez-nous ici.

2 réflexions sur « Qui sommes-nous? »

  1. Michel Gilbert Ing.

    Votre organisation semble bien maîtriser les contraintes lié à l’alimentation électrique des îles de la Madeleine.
    Je vous ai envoyé un long EMail relatif au programme Hydro Quebec qui dés le milieux des années 80 prévoyait déjà à court terme de relier les îles à leur réseau via un câble sous marin. Et s engageait à réduire immédiatement la facture de ses abonnés commerciaux s il réduisait leur consommation.
    Le remboursement pouvant atteindre un coût annuel nul si l’historique de consommation était réduit de 50% et même un chèque de HQ si la réduction de consommation dépassait 50%.

    Cet engagement de HQ devait rester en vigueur jusqu’à la mise en service du lien sous marin avec le continent.
    J avais réalisé à l’époque plus de 50 études de réduction de consommation( que j ai toujours appelé production de NEGaWatt-heure) et rencontre personnellement chaque client pour leur expliquer l engagement de HQ et des sulfurions chiffre d économie d énergie.

    Il y a maintenant plus de 35 ans de cela et actuellement à la retraite je n ai jamais su si HQ a respecté et respecte encore cet engagement contractuel de l époque car le lien sous marin n’est pas encore installé.

    Cela pourrait éventuellement vous aider dans vos démarche de réduction de la pollution environnementale par la centrale thermique qui d ailleurs après plus de 30 ans d opération a atteint la fin de sa dure de vie utile et doit être non pas rénové mais remplace ( de la l option HQ de passer au gas naturel qui est non seulement légèrement moins polluant mais également moins coûteux à opérer)

    Répondre
  2. Michel Gilbert

    Je viens de constater que Hydro Quebec applique un programme de mesurage net aux îles avec un crédit de $0.17 du kwatt-heure pour les kw-hre produits par l abonné ( sans mesurage de kw seulement)

    Avec vous déjà fait des démarche pour que ce remboursement soit aussi applicable aux Negawatt-hrs car c’est également une économie de même valeur pour Hydro Quebec. Idem pour celui est dés client avec mesurage de kw d appel de puissance car l économie est également la pour Hydro Quebec

    ( le crédit de $0.05/kwhre des années 80 semble être passé à $0.17 du kwhre donc j en conclu que l économie pour HQ est sans doute d environ $0.35 du Kwhre pour produire l électricité dans leur vieille
    centrale thermique.
    Le non respect dés entente des années 80 si c est le cas vous donnerait des munitions face à Hydro Quebec pour renégocions certain aspect de leurs programme actuel.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.