Archives par étiquette : environnement

Jour de la Terre aux Îles-de-la-Madeleine

JOUR DE LA TERRE 2018 – Cultivons les collaborations

Les membres de l’AMSÉE et le kiosque du salon du Jour de la Terre aux Îles, avec panneau solaire, guirlande électrique alimentée par l’Électro-vélo, machine à hydrogène et diaporama de présentation. Crédit photo: Attention FragÎles

Le 23 avril dernier, l’AMSÉE participait au Jour de la Terre organisé au CEGEP des Îles-de-la-Madeleine. Le thème cette année mettait en avant les collaborations en environnement entre les divers acteurs du territoire. L’AMSÉE a ainsi présenté aux visiteurs plusieurs collaborations avec des partenaires comme Hydro-Québec, le Regroupement Vigilance Hydrocarbures Québec (RVHQ), la radio communautaire CFIM ou son commanditaire de panneau solaire, Alternateur Lola Chevrier. Ce fut aussi l’occasion de sortir l’ÉlectroVélo, parler et distribuer un dépliant sur l’autoproduction d’énergie solaire, et même de fabriquer de l’hydrogène!

Diaporama de l’AMSÉE présenté au kiosque du Jour de la Terre

L’AMSÉE a également profité du rallye organisé pour l’évènement en proposant pour le quizz, la question suivante: Quel est le nom de ce village, soutenu par des milliers de Québécois-es et de municipalités à travers le Québec et qui a fini par gagner son procès face à la poursuite de Gastem? Cette question a permis d’amener de belles discussions avec les étudiants qui pour la plupart n’avait pas entendu parler de cette victoire en termes de protection des ressources vitales et de justice.

Les participants au rallye se sont vus remettre différents prix, tirés au sort le soir même.

L’AMSÉE remercie les organisateurs, partenaires et commanditaires de l’évènement. Merci aussi aux journalistes de la radio communautaire des Îles CFIM et l’hebdomadaire le Radar d’avoir fait rayonner cet évènement dans la communauté:

  • La Table-ronde spéciale Jour de la Terre dans le cadre de l’émission Un quart d’heure pour l’environnement
  • L’article de la salle des nouvelles de CFIM
  • L’article du Radar avec un paragraphe sur l’AMSÉE

Banderole de l’évènement avec les logos des organismes participants

Regard énergétique sur les élections municipales aux Îles-de-la-Madeleine

L’AMSÉE a séparément rencontré les deux candidatEs à la mairie des Îles-de-la-Madeleine afin d’en savoir plus sur leur vision et leurs perceptions de l’avenir énergétique des Îles. Voici une synthèse des échanges qui ont eu lieu.

AMSÉE : Qu’est-ce que la transition énergétique pour vous?
Jonathan Lapierre : Pour moi, la transition énergétique veut dire Continuer la lecture

Regard sur l’éolien aux Îles-de-la-Madeleine

amsee_2017_eolien

Pourquoi, au pays du vent, les éoliennes ne poussent-elles pas? Peut-on ériger des éoliennes en territoire exigu et sur un habitat protégé? Peut-on se permettre l’absence d’éolienne dans notre réseau autonome alimenté au mazout?

Marianne Papillon et Camille Heidelberger analysent la situation à l’émission L’heure d’ici le 8 février 2017: retour sur les faits, depuis la première éolienne verticale jusqu’aux rebondissements concernant l’actuel appel de proposition d’Hydro-Québec. Et que nous réserve le futur? Saurons-nous créer un lieu d’échange et d’information en énergie pour faciliter notre transition?

Téléchargez l’émission ici, écoutez de 1:19: à 1:35;

consulter l’étude de 2016 sur les sites d’implantation éolienne ici

et le rapport de la consultation publique en 2007 sur le développement de l’énergie éolienne aux Îles-de-la-Madeleine ici. 

24 GROUPES CITOYENS ET ENVIRONNEMENTAUX RÉITÈRENT LEUR DEMANDE DE SUSPENSION DU MANDAT « tronqué » DU BAPE SUR ÉNERGIE EST ET DÉNONCENT LE PROCESSUS ANTI-DÉMOCRATIQUE

FrontCommunpourlaTransitionÉnergétiqueL’AMSÉE est membre du Front commun pour la transition énergétique et signataire de cette demande.

Montréal, le 2 mars 2016 – Dans la foulée de la décision du Québec de demander une injonction pour forcer TransCanada à se conformer aux lois québécoises et de la demande d’injonction déposée hier par le Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE) et ses co-requérants afin d’annuler les audiences du BAPE sur la portion québécoise du projet d’oléoduc Énergie Est qui devaient débuter lundi, des groupes citoyens et environnementaux reviennent à la charge pour demander au ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques de suspendre le mandat « générique » qu’il a confié au BAPE relativement au projet Énergie Est de TransCanada.

Selon eux, le type de BAPE qui a été mis en branle, selon l’article 6.3 de la Loi sur la qualité de l’environnement,  n’est pas celui qui s’applique dans le cas du projet d’oléoduc Énergie Est de TransCanada. « Un BAPE « générique » s’applique à une question générale, se fait entièrement aux frais des contribuables et mène à une simple position du gouvernement. Si le ministre maintenait ce BAPE, cela lui servirait simplement à étoffer la position qu’il présentera aux audiences de l’Office national de l’énergie », explique Jacques Tétreault du Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ). Continuer la lecture