Archives par étiquette : énergie

Petits pas… grande journée !

Petits pas… mais grande journée pour la transition énergétique aux Îles!!

  1. Panneaux solaires des premiers abonnés au programme d’autoproduction Mesurage net aux Îles de la Madeleine… ARRIVÉS!!

    DSCN5700 (2).JPG

    Réception des panneaux solaires à l’entrepôt CTMA. Crédit photo: Jacques Gaudet

  2. Mât de mesure de vent pour le projet d’éoliennes sur la Dune du Nord… ÉRIGÉ!!

    16754384_1347861425275934_1296796085_n

    Mât de mesure de vent, Dune du nord, Îles-de-la-Madeleine. Crédit: Lucie d’Amours

  3. Rapport de la commission consultative sur les enjeux énergétique… DÉVOILÉ!!image-du-rapport-consultation

Ouf, le 15 février 2017, quelle journée!

Et elle n’est pas finie, nous travaillons et déposons aussi diverses demandes de financement aujourd’hui…

(Pssst… nous acceptons aussi les dons  😉 )

Regard sur l’éolien aux Îles-de-la-Madeleine

amsee_2017_eolien

Pourquoi, au pays du vent, les éoliennes ne poussent-elles pas? Peut-on ériger des éoliennes en territoire exigu et sur un habitat protégé? Peut-on se permettre l’absence d’éolienne dans notre réseau autonome alimenté au mazout?

Marianne Papillon et Camille Heidelberger analysent la situation à l’émission L’heure d’ici le 8 février 2017: retour sur les faits, depuis la première éolienne verticale jusqu’aux rebondissements concernant l’actuel appel de proposition d’Hydro-Québec. Et que nous réserve le futur? Saurons-nous créer un lieu d’échange et d’information en énergie pour faciliter notre transition?

Téléchargez l’émission ici, écoutez de 1:19: à 1:35;

consulter l’étude de 2016 sur les sites d’implantation éolienne ici

et le rapport de la consultation publique en 2007 sur le développement de l’énergie éolienne aux Îles-de-la-Madeleine ici. 

Qu’est-ce que la sécurité énergétique?

La notion de sécurité énergétique recoupe trois préoccupations distinctes mais interreliées.
  1. La plus connue concerne la garantie d’approvisionnement en énergie. Tout État, qu’il possède ou non des ressources d’énergies fossiles ou encore des capacités en matière d’énergies renouvelables, se trouve confronté à la nécessité d’assurer de façon stable et continue son approvisionnement en énergie et en électricité.
  2. La deuxième préoccupation touche la sécurité environnementale: protection de l’eau, préservation de la biodiversité, lutte contre les changements climatiques. On pense ici à la fois à la pollution découlant de la consommation d’énergie mais également de son exploration, exploitation, transformation, transport et stockage.
  3. La troisième est liée à l’efficacité énergétique. Celle-ci consiste à réduire les consommations d’énergie et à diminuer, à productivité égale, les coûts environnementaux, économiques et sociaux liés à la production et à la consommation d’énergie. Comment consommer mieux avec moins?

Plutôt que de voir se développer un dilemme qui forcerait les acteurs à choisir entre développement économique et protection de l’environnement, la notion d’efficacité énergétique souligne le fait qu’à moyen terme, coût économique et environnemental seront indissociables du fait de la raréfaction des ressources et du stress environnemental croissant causé par une consommation intensive d’énergies polluantes.

La sécurité d’approvisionnement et la sécurité environnementale constituent, avec les questions touchant à l’efficacité énergétique, les trois pôles indissociables d’un même ensemble et ne peuvent être envisagées séparément. Toute augmentation du prix de l’énergie entraînera un regain d’attention pour les programmes d’efficacité énergétique ainsi que pour le développement d’énergies alternatives. Tout stress écologique aura un impact sur les choix des collectivités en matière d’énergie, choix qui pourront déboucher sur des modifications de leurs modes d’approvisionnement et de consommation.

Aucune activité économique ne peut être conduite sans que ne soit assuré en amont l’approvisionnement en énergie des communautés. La sécurité énergétique est donc un pré-requis à la sécurité économique grâce à l’interface avec la sécurité environnementale que constitue la quête d’efficacité énergétique.
Adaptation libre de « La notion de sécurité énergétique. Apports et les limites des travaux de l’Ecole de Copenhague« , F. Debrouwer, Aspirant F.N.R.S. – Université catholique de Louvain.