Archives par étiquette : changements climatiques

La DUC, c’est maintenant!

Les citoyens inspirent les MRC et municipalités du Québec !

Comprenez, avec les lettres DUC que l’on parle de la Déclaration citoyenne universelle d’Urgence Climatique porté par des citoyens déterminés et qui demande à reconnaître l’état d’urgence climatique dès maintenant. Très complète, la DUC presse les citoyens, les organisations, MRC et Municipalités et partis politiques à sortir de l’illusion de croire que l’on a le temps, que la transition doit être progressive. Il faut changer de paradigme et agir en conséquence. Elle demande à tous les paliers de gouvernements, en commençant par le niveau municipal de s’engager. La vidéo ci-dessous permet de bien comprendre la démarche.

La Communauté Métropolitaine de Montréal est une des premières à l’adopter et contribuer à donner l’effet levier pour que la DUC se déploient dans tout le Québec. Pour voir les endosseurs de la DUC, vous pouvez consulter la liste ici. L’AMSÉE, en étant membre du Front Commun pour la Transition Énergétique est elle-aussi signataire de la DUC. Elle est la première à sensibiliser et à dénoncer l’inaction. Elle suit avec l’AQLPA, le mouvement d’adhésion des différentes municipalités et MRC au Québec qui l’endossent par résolution les unes après les autres. C’est pourquoi, l’AMSÉE se réjouit de voir la Communauté maritime des Îles se joindre à une telle démarche.

L’AMSÉE, depuis sa fondation presse pour une transition énergétique juste et solidaire. En ce sens, elle mène diverses activités de sensibilisation pour que la communauté madelinienne prenne le virage climatique. Dans sa dernière chronique On cause pour la planète avec Clovis Richard, l’AMSÉE rappellent les enjeux d’un évènement comme une COP 24 et ce que cela représente pour une communauté insulaire comme la notre, qui vient juste de vivre une situation d’urgence et subir les impacts d’une tempête sans précédent!

Les citoyens sont aussi invités à presser leur gouvernement en signant la DUC, et en s’engageant concrètement avec le Pacte. L’engouement citoyen est sans précèdent comme le démontre les différentes manifestations partout au pays avec les Marche pour la planète, la Planète s’invite au Parlement et les Coups de Main pour la Nature aux Îles, rassemblant tous des milliers de personnes!

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2017

À l’occasion des élections municipales du dimanche 5 novembre prochain, l’AMSÉE invitait les candidates et candidats de toutes les municipalités à s’engager pour le climat en répondant au questionnaire proposé par le Regroupement Vigilance Hydrocarbure Québec, questionnaire sur l’action climatique et la transition énergétique. Continuer la lecture

LETTRE-TYPE: Participez à la politique énergétique du Québec avant le 15 juillet!

Envoyons un message clair au gouvernement et à Hydro-Québec de la part des communautés éloignées! 

Chers membres, partenaires et amis,
Vous êtes invités à participer dès aujourd’hui  au dépôt collectif de l’AMSÉE. Le gouvernement du Québec est en train d’élaborer sa Politique énergétique pour les 10 prochaines années. Participons massivement à cette démarche en ligne avant le 15 juillet pour donner une voix aux communautés isolées alimentées par les réseaux autonomes d’Hydro-Québec.
Comment participer à ce dépôt collectif?
  • Téléchargez la lettre-type (si cela ne fonctionne pas, créez un document en copiant-collant le texte ci-bas dans votre logiciel de texte) Optionnel : personnalisez son contenu si désiré.
  • Remplissez le formulaire en ligne pour déposer votre lettre:
  1. Compléter les renseignements personnels requis.
  2. Comme thème principal de votre lettre, sélectionnez celui qui vous touche le plus (toutes les options sont bonnes!)
  3. Téléchargez-y votre lettre tel qu’indiqué.
  4. Cliquez sur Envoyer.

C’est tout!

Merci!!

Continuer la lecture

Transport pétrolier : une question de sécurité environnementale locale et planétaire

– Lettre ouverte du 4 novembre 2014, publiée dans l’hebdo le Radar, le 7 novembre  –

Le 5e Rapport d’évaluation sur les changements climatiques du GIEC, sorti le 2 novembre dernier, en fait frissonner plus d’un aux Îles de la Madeleine : il sonne ouvertement l’alarme quant à l’urgence de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre anthropiques si l’on veut éviter les pires conséquences d’une déstabilisation climatique déjà entamée. Selon l’Agence internationale de l’énergie, 2/3 des réserves mondiales d’hydrocarbures devront être laissées inexploitées si nous voulons stabiliser le climat d’ici 2050. Alors qu’un consensus planétaire se bâtit autour de ce constat, le gouvernement canadien et l’Association canadienne des producteurs pétroliers prévoient presque tripler d’ici 15 ans la production pétrolière issue des sables bitumineux, quatre fois plus polluantes que les carburants fossiles dits conventionnels, faisant ainsi augmenter la contribution canadienne à la pollution climatique de 250%!

À une seule condition : que ce pétrole puisse être transporté dans l’Est du pays et sur le marché international via le golfe du Saint-Laurent et l’Atlantique, à défaut de l’être vers les États-Unis ou vers l’Ouest pacifique. Ainsi, le projet Énergie-Est de Transcanada constitue la condition garante du développement des sables bitumineux canadiens et, du fait même, un élément clef dans le dérèglement climatique.

Continuer la lecture