Suivi des travaux au port de Cap-aux-Meules

Un reportage de Annie Lapierre à CFIM 92,7 le 13 novembre 2014

Hydro-Québec considère que l’unité de bioaspiration, utilisée pour récupérer les hydrocarbures dans le port de Cap-aux-Meules, donne de bons résultats.
La porte-parole de la société d’État, Marie-Élaine Truchon souligne d’ailleurs que l’utilisation de l’appareil a été approuvée par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la lutte aux changements climatiques.
En fonction 24 heures sur 24 depuis la semaine dernière, l’unité de bioaspiration permet de récupérer la phase liquide des hydrocarbures dans le sol et d’en séparer l’eau par la suite.
L’eau est traitée, puis retournée au système d’égout et l’air qui en ressort est également filtré.
Les équipes sont toujours en place afin d’assurer la récupération dans les tranchées et des spécialistes les accompagnent dans les travaux.


Marie-Élaine Truchon indique, via courriel, que dans le but d’assurer l’intégrité de l’oléoduc, des tests supplémentaires ont été effectués.
De plus, avec la collaboration de firmes spécialisées, Hydro-Québec procédera à l’installation de manchons à certains endroits du port de Cap-aux-Meules.
Il s’agit de travaux préventifs, avant la remise en fonction de l’oléoduc en vue de la prochaine livraison de carburant à la centrale de Cap-aux-Meules.
Hydro-Québec tient à rassurer les Madelinots : l’autonomie de la centrale est suffisante pour fournir à la demande et aucune interruption de service n’est à prévoir.

Source: http://www.cfim.ca/archives?p_p_id=77&p_p_lifecycle=0&p_p_state=maximized&p_p_mode=view&p_p_col_id=column-2&p_p_col_pos=1&p_p_col_count=2&_77_struts_action=%2Fjournal_content_search%2Fsearch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *