Une lettre pour le climat

L’AMSÉE est signataire de cette lettre adressée au Premier Ministre du Canada et aux premiers ministres des provinces et territoires.

 

Capture d’écran 2016-03-04 à 10.02.44Ottawa, le 3 Mars 2016 – Une coalition d’organismes environnementaux et d’organismes de justice sociale qui représente des centaines de milliers de Canadiens demande que les leaders fédéraux, provinciaux et territoriaux adoptent les changements de politique nécessaires pour que le Canada remplisse tous ses engagements pris à Paris.

Le 24 février, bien avant les rencontres intergouvernementales prévues sur le climat le 3 mars, ces organismes ont envoyé une lettre au Premier ministre Trudeau ainsi qu’à tous les leaders des gouvernements provinciaux et territoriaux expliquant clairement leurs attentes concernant les politiques climatiques.

“Le Canada a été l’un des premiers pays à vouloir limiter la hausse de la température mondiale à 1,5oC au-dessus des niveaux préindustriels, et à intégrer à l’Accord de Paris les droits de la personne, dont ceux des peuples autochtones, l’égalité entre les sexes ainsi qu’une transition juste pour les travailleurs. Il faudra maintenant un plan d’action très ambitieux pour respecter ces exigences. ” a déclaré John Dillon, Coordonnateur du programme d’économie écologique de KAIROS: Initiatives œcuméniques canadiennes pour la justice.

Cette lettre identifie six initiatives que nos élus doivent mettre en œuvre afin d’éviter des changements climatiques catastrophiques et d’effectuer une transition juste permettant de nous libérer des énergies fossiles.

1. Une nouvelle cible de réduction des émissions de gaz à effet de serre basée sur sur la science et cohérente avec l’objectif de limiter la une hausse des températures à 1,50C. Le Canada doit établir un nouvel objectif basé sur les données scientifiques et cohérent avec une hausse des températures mondiales de 1,50C. Réduire nos émissions le plus possible et le plus tôt possible nous mettra sur la bonne voie pour atteindre cet objectif; tout délai d’action peut rendre impossible l’atteinte del’objectif du 1,50C.

2. Un plan clair et mesurable, d’ici 2050, pour une transition vers une énergie à 100% renouvelable. Le Canada doit effectuer une transition vers un objectif de 100% d’électricité à faibles émissions de GES d’ici 2035 et viser que, d’ici 2050, toutes les formes d’énergie soient de sources renouvelables. Les investissements en énergie renouvelable créés jusqu’à huit fois plus d’emplois que les investissements dans l’extraction gazière et pétrolière.

3. L’élimination des subventions aux industries des combustibles fossiles et investir dans une économie verte. Le budget fédéral de 2016 constitue une bonne occasion d’agir sur la promesse du Canada, faite en 2009, d’éliminer les subventions aux combustibles fossiles et d’annoncer des initiatives importantes de transport public, d’investissement dans les infrastructures vertes et de promotion des technologies propres, tel que promis pendant la campagne électorale. Les subventions canadiennes annuelles à ces industries étaient de 2,9 milliards de dollars en 2013 et 2014, dont 1,7 milliard du gouvernement fédéral.

4. Un prix sur le carbone fixée à 30$ la tonne de GES et un engagement à augmenter ce prix au fil des années. Nous demandons au gouvernement d’établir, en consultation avec les provinces et les territoires, une norme nationale pour le prix des émissions de carbone par un prix sur le carbone, fixé à 30$ la tonne de GES, assortie d’une hausse graduelle, cohérente avec une augmentation de la température limitée à 1,50C.

5. Un processus d’approbation réglementaire ambitieux et permanent pour évaluer les projets énergétiques. Un nouveau processus d’approbation réglementaire permanent pour évaluer les projets énergétiques doit être mis en place afin de remplacer le processus biaisé de l’Office national de l’énergie. Ce processus doit respecter les droits des peuples autochtones à un consentement libre, préalable et éclairé, tel que requis dans la Déclaration des droits des peuples autochtones des Nations Unies, que votre gouvernement a promis de défendre et qui évaluent les émissions de GES en aval des projets.

6. 4 milliards de dollars par année pour des mesures d’adaptation et d’atténuation dans les pays du sud. En se basant sur les précédents où le Canada a fourni des contributions à la hauteur de trois ou quatrepour cent (%) des fonds multilatéraux, la juste part du Canada sur l’engagement de 100 milliards de dollars US prévu dans la Décision de Paris exigerait une contribution de quatre 4 milliards de dollars par année d’ici 2020.

“ C’est un moment déterminant pour le gouvernement du Premier Ministre Trudeau. C’est une occasion incroyable de lancer le Canada sur la voie d’un avenir sécuritaire, prospère et basé sur des énergies durables. Ceci exigera une vision et du courage. C’est notre seul choix si l’on veut éviter les changements climatiques catastrophiques.” a dit Lyn Adamson, coprésidente de ClimateFast.

-30-

Vous trouverez ici les lettres au Premier Ministre du Canada et aux premiers ministres des provinces et territoires.

Pour de plus amples renseignements:
Patrick Bonin, Greenpeace Canada 514-594-1221

Liste des signataires:

Action Climat Montréal
Action Environnement Basse Laurentide
Alerte Petrole Rive Sud
Association madelinienne pour la sécurité énergétique et environnementale (AMSÉE) Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA)
Bathurst St. United Church
Canadian Environmental Law Association
Canadian Friends Service Committee
Canadian Interfaith Fast for the Climate
Canadian Unitarians for Social Justice
Canadian Voice of Women for Peace
Ciel et Terre
Citizens’ Climate Lobby
Citizens for Public Justice
Citoyens au Courant
Climate Change Toronto
Climate Impact Network
Comité citoyen Alerte Pétrole Rive-Sud
Council of Canadians
County Sustainability Group
Creating Resilience to Extreme Weather (CREW)
Creation Matters working group of the Anglican Diocese of Toronto
Développement et Paix
Douglas Channel Watch
Eau secours! La Coalition québécoise pour une gestion responsable de l’eau
Ecology North
Ecology Ottawa
Enjeux énergies et environnement
Federation of Community Power Co-operatives
For Our Grandchildren
Friends of the Earth
Green 13
Green Majority
Green Neighbours 21
Greenpeace
Greenspiration
Groupe de recherche appliquée en macroécologie (GRAME)
Just Earth
KAIROS
La Coalition Vigilance Oléoducs (CoVO)
Le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ) Mobilisation Environnement Ahuntsic Cartierville (MEAC)
Montréal pour tous
Mouvement STOP oléoduc
Mur de femmes
Noor Centre

Ontario Clean Air Alliance Our Horizon
Pacific Wild
Parvati.org

Passive Buildings Canada Peaceworks
People’s Climate Movement Pipe Up

Post Carbon Toronto
Projet Écosphère
Quaker Peace and Social Action Committee, Toronto Friends Meeting Regroupement citoyen contre les bitumineux et pour le développement durable Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ) Saint-Antoine-de-Tilly – Milieu de vie
Science for Peace
Social Justice and Advocacy Committee, Anglican Diocese of Toronto SolarShare Co-operative
SOS Territoire
Toronto Environmental Alliance
Toronto350
Transition Toronto
TREC Education
TREC Renewable Energy Co-operative
Vegans and Vegetarians of Alberta
The WaterWealth Project
We Love This Coast
Wintergreen Renewable Energy Co-op
Zero Carbon Ontario

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *