Excursion solaire aux Îles de la Madeleine: chapeau à nos autoproducteurs

Havre-aux-Maisons, le 29 août 2019 – Dans le cadre de ses Ateliers Énergisants, l’AMSÉE annonce la tenue d’une Excursion solaire en ce samedi 31 août, consistant en une visite de trois maisons productrices d’énergie solaire. Le parcours débutera avec la visite de la résidence de John Arsenault, nouvellement autoproducteur en réseau autonome, avec pas moins de 28 panneaux solaires photovoltaïques, pour une puissance totale de 8,4 kW. Depuis avril 2019, dans le cadre de l’option tarifaire mesurage net, la maison de monsieur Arsenault est ainsi devenue la plus grande productrice d’énergie renouvelable aux Îles-de-la-Madeleine!

Le parcours se poursuivra au Domaine des Salanges, une installation en autonomie énergétique complète, puis avec La Maison Solaire, première autoproductrice en réseau autonome au Québec. L’Excursion se déployant de Havre-aux-Maisons à Havre-Aubert, les déplacements seront assurés par des membres de l’AVÉQ qui offriront pour l’occasion des places en covoiturage dans leur voiture électrique. “Notre objectif est de faire découvrir trois projets de démonstration solaire aux Îles et de bien faire comprendre la différence entre autoproduction et autonomie. Nous voulons aussi favoriser les échanges d’informations entre participants et avons bon espoir que l’activité stimulera l’apparition de nouveaux projets solaires sur l’archipel” affirme Camille Heidelberger, chargée de projet pour l’AMSÉE et directrice régionale de l’AVÉQ. “Mais on profitera aussi de l’occasion pour faire expérimenter la mobilité électrique et le co-voiturage!” ajoute-t-elle.

Les membres de l’association se réjouissent de voir de tels projets d’énergies renouvelables se concrétiser et ils sont fiers de ces initiatives citoyennes, comme en témoignent leurs inscriptions hâtives à l’événement. L’énergie solaire connaît déjà de plus en plus d’intérêt au Québec et aux Îles-de-la-Madeleine, d’autant plus que depuis un an, un nouveau tarif s’offre aux autoproducteurs en réseau autonome. Les clients d’Hydro-Québec produisant de l’électricité renouvelable et qui l’injectent dans un réseau autonome reçoivent des crédits monétaires à appliquer sur leur facture d’électricité. Sur l’archipel, ces clients reçoivent ainsi 17¢ le kWh et ceux de l’Île d’Entrée 33¢, comparativement à 8¢ ailleurs.

John Arsenault, nouvel autoproducteur d’énergie renouvelable, devant sa résidence

Monsieur Arsenault témoigne: “Je considère mon installation solaire comme un placement puisque, mis à part les frais fixes, je parviens maintenant à effacer mes factures de consommation d’électricité.” Selon lui, le risque est relativement faible et les revenus sont pratiquement garantis, sans compter que la durée de vie des panneaux solaires est garantie pour plusieurs décennies. Il prévoit ainsi un retour sur investissement sur 12 ans et, en absence de crédit d’impôt, sur environ 14 ans. Marianne Papillon, présidente de l’AMSÉE, se désole que le gouvernement ait aboli le crédit d’impôt Réno-Vert partout au Québec, même en réseau autonome où il aurait pourtant été avantageux de le maintenir. “Nos institutions sont prêtes à financer ici des installations éoliennes majeures, même à 6 ans du raccordement, alors leur soutien aux installations solaires individuelles est d’autant plus attendu” explique-t-elle.

Plus d’informations techniques disponibles sur phareclimat.com.

L’AMSÉE remercie les démonstrateurs, les bénévoles, les socio-financeurs ainsi que les partenaires et commanditaires qui permettent la tenue des Ateliers Énergisants: Fonds du développement des territoires de la Communauté maritime des Îles de la Madeleine, du Conseil régional de l’Environnement Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine, des Caisses Populaires Desjardins Des Ramées, de Monsieur le député Joël Arseneau et de la CTMA.

– 30 –

L’AMSÉE est un OSBL fondé en 2015 et dédié à la transition énergétique des Îles de la Madeleine. Ses activités visent à stimuler la mise en place de mesures de réduction des risques et des impacts des événements accidentels terrestres et maritimes liés à l’approvisionnement énergétique, sur l’archipel et dans le golfe du Saint-Laurent. Elle vise aussi à contribuer à la réduction de l’empreinte environnementale madelinienne en valorisant la réduction des besoins à la source et l’efficacité énergétique.

L’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ) est un organisme indépendant qui repose sur la conscience sociale de ses membres bénévoles. L’AVÉQ a pour mission d’informer et d’éduquer les propriétaires et futurs acheteurs de véhicule électrique, d’améliorer les infrastructures de recharge québécoises et de promouvoir le tourisme électrique. Pour plus d’informations, visitez www.aveq.ca.

Source : Camille Heidelberger chargée de projet pour l’AMSÉE|418-572-7586| amsee.ca@outlook.com | www.amsee.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.