Semaine de la Terre 2019 aux Îles de la Madeleine

Bien que les Îles de la Madeleine ne puissent se joindre physiquement à tous les rassemblements organisés cette semaine-là, plusieurs activités ont été offertes sur l’archipel.

Notons que cette année, nous ne parlions plus de Jour de la Terre mais de « semaine » ce qui semble démontrer le besoin de profiter d’une semaine entière pour donner toute l’attention nécessaire à notre planète en ces temps d’urgence climatique. Toutefois, on sait bien que ce n’est pas la Terre qui est en danger, mais bien nos sociétés humaines et c’est pourquoi en tant que citoyens ou regroupements de citoyens on se mobilise massivement à ces occasions.

La Semaine de la Terre a commencé un lundi avec une activité familiale organisé au Parc de Gros-Cap comprenant nettoyage du site et présentation d’initiatives locales inspirantes.

Camille Heidelberger, administratrice de l’AMSÉE, a été invitée en tant que citoyenne très impliquée à partager son expérience et initiative dans le domaine du solaire photovoltaïque. Elle a alors présenté comment elle a été approchée par l’AMSÉE pour réaliser une enquête sur les utilisateurs du solaire aux Îles, il y a maintenant de cela quelques années. Elle en était arrivée à la conclusion que le solaire est déjà bien présent aux Îles, qu’on peut s’équiper et répondre à plusieurs besoins. Mais, il n’y avait aucun autoproducteur inscrit à l’option tarifaire mesurage net aux Îles et on se demandait si ce programme était applicable aux Îles. L’AMSÉE a alors pu documenter tout le processus du projet de Camille et son conjoint quant à l’inscription au programme d’Hydro-Québec. Depuis 2017, ils sont les premiers autoproducteurs en réseau autonome et aux Îles de la Madeleine. Ils sont d’ores et déjà en train de réduire leur GES et d’amortir leur amortissement de 14 panneaux solaires, d’autant plus que depuis l’an passé, ils reçoivent un prix avantageux pour leur kilowattheures injectés sur le réseau… Camille a alors invité les participants à s’impliquer dans les associations locales pour bénéficier des avantages qu’elles apportent comme une structure, des outils, un accès à des bibliothèques et archives, à un réseau de contact ou encore à des aides financières. De plus, l’implication citoyenne s’accompagne de bienfaits positifs comme le sentiment de pouvoir changer les choses, le fait d’être ensemble, d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences, etc.

crédit: Léonard Chevrier

Dans la Semaine de la Terre, l’AMSÉE a aussi été invitée à présenter l’ÉlectroVélo aux jeunes de la Polyvalente. Ainsi, avec Bernard d’ÉcoVélo des Îles, Camille et Léonard ont convaincu les élèves de l’utilité d’un tel vélo dans leur établissement. En effet, tout étant actifs, les jeunes peuvent recharger leur cellulaire ou gonfler le pneu de leur scooter, le tout sans produire de gaz à effet de serre.

Crédit: Léonard Chevrier

Pour l’AMSÉE, c’est tous les jours, le Jour de la Terre, disons même que c’est toute l’année…En espérant que d’ici le 22 avril prochain, il y ait tout pleins de belles actions sur le terrain!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.