Webinaire: Implantation, approbations et considérations environnementales pour les projets de microréseau

Mercredi 13 mars dernier, l’Entreprise Sociale Indigenous Clean Energy offrait le premier d’une série de webinaires intitulé: Siting, Approvals, and Environmental Considerations for Off-Grid Projects

Curieuse d’en savoir plus sur le processus de développement des projets d’énergie propre, l’AMSÉE a répondu à l’invitation et s’est connectée à la plateforme pour avoir accès à la présentation. Les membres de l’Association croient qu’il est important d’aller voir ce qu’il se fait ailleurs en particulier dans les cas de projets d’énergie renouvelable en réseau autonome ou des projets d’énergie solaire intégré dans un microréseau. En effet, la transition énergétique de l’archipel des Îles-de-la-Madeline est maintenant entamée. Nos décideurs ont des stratégies et des plans de réduction de GES. Hydro-Québec a également annoncé la connexion de notre réseau autonome au réseau intégré d’hydroélectricité par cable sous-marin tout en mettant en place un microréseau intelligent. Pourtant, il n’y a très peu voire aucun projet concret d’énergie renouvelable sur la table, appart le projet controversé d’éolien en habitat protégé, qui est toujours en attente d’autorisation. Mais qu’est-ce qui fait que des communautés parviennent à réaliser des projets porteurs comme le projet solaire du microréseau de Gull Bay? Voici quelques informations récupérées lors de ce webinaire…

Il y a 97 maisons dans la réserve autochtone de Gull Bay située dans le Nord-ouest de l’Ontario avec une population qui varient selon les saisons entre 300 et 800 habitants. Une série de plus de mille panneaux solaires photovoltaïques branchés à une centrale de contrôle et un système de stockage de l’énergie apportent une énergie propre à ces maisons remplaçant la plupart du temps l’utilisation du diésel. Quand du diésel est nécessaire, le contrôleur du système du microréseau peut s’enclencher tout seul et sans interruption de courant pour revenir au générateur diésel. La communauté souhaiterait pouvoir fonctionner 100% du temps sur de l’énergie propre mais le choix a été fait dans l’investissement de davantage de panneaux dans le but, par la suite de trouver d’autres fonds plus de stockage. En attendant, ils travaillent sur un plan d’économie d’énergie et d’eau. C’est Ontario Power Génération (OPG), le fournisseur d’énergie qui s’est chargé des différentes étapes de planification, de mobilisation, de réalisation des travaux mais c’est la communauté autochtone qui possède et opère le microréseau.

Dans le module 1 du Webinaire il est question du choix du site. Les critères retenus pour implanter la ferme solaire est que le site devait être à proximité s’une source d’alimentation stable, qu’il n’y est pas d’espèces à risque affectés et qu’il soit sécuritaire et inaccessible du public. Un terrain plat et sans roche ont aussi favorisé à l’implantation la série de panneaux solaires.

Dans le module 2, on aborde les approbations (permis, dérogations, etc) nécessaires tout au long du projet dans le but de mettre en évidence ce qui permet d’éviter l’allongement des délais. Les employés d’OPG ont travaillé dès le début avec un Timeline intégrant toutes les étapes nécessaires afin de ne pas avoir de surprise. Ils ont donc commencé très tôt pour obtenir les différentes autorisations (environnementales, de la communauté, de construction, etc). Ils ont rassemblé les preuves comme éléments de confirmation leur permettant d’aller à l’étape suivante.

Dans le dernier module, les considérations environnementales ont été décrites ainsi que la manière dont OPG est allé chercher l’acceptabilité sociale et la participation de la communauté. Ils ont donc fait des études d’impact sur les chauves-souris, les plantes, les oiseaux, réalisé des test de sol et d’eau souterraine. A tous les mois, il y avait une activité de mobilisation auprès de la population, dans les écoles, dans les médias, etc. Ils ont proposé un concours pour se doter d’un logo, ils ont mis en pace une page Facebook et une infolettre mensuelle. Toutes les questions ou points négatifs ont été pris en considération et répondu via cette infolettre. Ils ont même organisé un Bingo « Clean Energy Even Night » !
Également, les arbres abattus pour la mise en place du parc solaire ont été redistribués aux habitants comme combustibles. Ils se sont appliqués à laisser le site encore plus propre qu’en arrivant.

L’AMSÉE serait très intéressée à contribuer à un projet de cet ampleur sur le territoire des Îles. Elle souhaite que le projet de microréseau annoncé pour les Îles soit transparent, engage les habitants des Îles, les convie à travers de nombreuses activités de mobilisation et puisse leur permettre de mieux maîtriser leur consommation énergétique dans le but d’augmenter leur sécurité énergétique, leur fierté et leur pouvoir d’achat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.