Étude sur sites d’éoliennes aux Îles-de-la-Madeleine

Voici le lien vers l’étude Analyse multicritère sur l’implantation d’éoliennes aux Îles-de-la-Madeleine de Benjamin Maingueneau :

http://savoirs.usherbrooke.ca/bitstream/handle/11143/9440/Maingueneau_Benjamin_MSc_2016.pdf?sequence=1

On y trouve que le nord de Havre-Aubert pourrait accueillir des éoliennes en conformité avec les différents critères et contraintes, notamment la distance des bâtiments et l’impact sur le paysage.

Et vous, qu’en pensez-vous?

p.38:

Capture d’écran 2017-02-08 à 11.40.41.png

Un aperçu vu du ciel, pour mieux situer les sites d’intérêt identifiés (Google map & Maingueneau) :capture-decran-2017-02-08-a-23-08-14

4 réflexions au sujet de « Étude sur sites d’éoliennes aux Îles-de-la-Madeleine »

  1. Guy Lapierre

    Pas un parc éolien j’espère ., faut pas laisser faire ça.., un site exceptionnel .. et peu perturber par l’homme., la forêt., qui capte la neige., pour l’eau., très très en désaccord pour ce site,, il y a des km de plage., voyons,, le gros bon sens svp., !!!

    Répondre
    1. mpapillon

      Merci monsieur Lapierre de votre commentaire et intérêt! D’abord sachez qu’il n’y a aucun projet éolien à Havre-Aubert et que le schéma d’aménagement actuel ne le permettrait pas.

      Nous vous invitons quand même à lire cette étude analysant l’implantation d’éoliennes sur l’archipel. Vous y trouverez des propos nuancés et scientifiques, qui demandent toutefois à être validés sur le terrain et auprès de la population.

      Compte tenu des particularités de notre territoire – qui ne laissent pas de place à un scénario énergétique idéal – il nous faudra faire des compromis quelque soit le scénario retenu, ne serait-ce que sur la protection de l’habitat du corème de Conrad au site actuel.

      En ce sens, au-delà de la conversion aux énergies renouvelables dont l’éolien, l’AMSÉE fait la promotion d’une approche stratégique rationnelle englobant l’efficacité énergétique et la réduction à la source.

      Enfin, en lien avec votre commentaire, est-ce que la notion de « km de plage » représente pour vous un lieu à éviter ou à rechercher pour implanter des éoliennes? Car dans le cas cité, les plages ne sont pas visées. (Nous avons ajouté une image satellite au bas de l’article pour mieux visualiser les sites ciblés par cette étude.)

      Répondre
  2. Léonard Chevrier

    Dans ce secteur, il y a un ancien « plan d’asphalte » avec pollutions autour, et une carrière de pierre, encore fonctionnel, pas beaucoup d’arbres en allant vers le Nord. Une éolienne comme celle de Enercon, proposé par Tugliq, pour la lagune de l’Est, est monté sur 12 pieux, donc la base ne touche pas au sol, les animaux peuvent y circuler en dessous, et même s’abriter. Le diamètre est à peu près de 40 pieds et pas plus haute que les deux mats qui il y a au Bassin, un au Sud(Moulin), et l’autre à la Montagne, juste en arrière du Site D’Autrefois Inc. Je pense pas que ça empêche les touristes d’y allez. En étant sur un terrain bas, les gens du Bassin, Anse à la Cabane, etc … ne pourraient même pas les voir, probablement ceux du chemin d’en haut de Havre Aubert, mais vu qu’elle ne sont pas plus grosse que les tours, et plus basse, ça devrais pas les déranger trop, trop, en tous cas, ils n’en parle pas à l’heure actuel, des tours. Du côté de l’Île Centrale, elles ne seraient pas tellement visible non plus, par ce que plus basse que les buttes. Faut pas seulement penser aux désavantages, mais aux avantages aussi.

    Répondre
    1. Normand Choiniere

      Il est plus que temps de restaurer ce secteur et, surtout, de ne pas le gâcher autrement!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *